Louer son logement à Lyon

Louer son logement à Lyon

La ville de Lyon attire bon nombre de personnes, sans doute grâce à la présence de plusieurs sociétés de renommée et d’universités prestigieuses. C’est la raison pour laquelle il est très intéressant d’y investir en tant que propriétaire de logement à louer. Cependant, afin que votre offre soit valable et attrayante, il existe certaines normes à respecter. Retrouvez les différentes étapes à suivre pour louer votre logement à Lyon.

Quel type de location proposer ?

En fonction de la taille du logement où du quartier où celui-ci est implanté, il est d’abord conseillé de déterminer le type de location que vous souhaitez proposer.

Louer son logement à Lyon
De nombreux types de logements sont proposés à Lyon

Pour les zones aux alentours des établissements universitaires par exemple, les locations saisonnières et/ou meublées sont vivement conseillées. Si votre logement est suffisamment large, vous pouvez aussi proposer l’option de colocation. Cela intéresse beaucoup les étudiants qui souhaitent faire des économies.

D’autre part, dans les quartiers commerciaux ou résidentiels, il serait intéressant de proposer un bail de plus longue durée. Généralement, les locataires s’y installent sur une longue durée.

Il est à noter que les engagements, les conditions et les taxes à payer varient en fonction du type de location. Pour une location non meublée par exemple, vous ne pouvez changer le bail et les locataires qu’après 3 ans au moins. Il est donc important de bien évaluer toutes les possibilités avant de faire votre choix.

Préparer le logement et procéder aux diagnostics imposés

En vous basant sur votre choix concernant le type de location, effectuez les aménagements nécessaires pour offrir le meilleur à vos futurs locataires. Sollicitez les services de professionnels pour évaluer l’état de toute la structure principale et les fondations et réaliser les éventuelles réparations.

Assurez-vous qu’il n’y ait aucune fuite, que ce soit au niveau des tuyaux, venant du toit ou encore de toutes les autres ouvertures disponibles.

Enfin, installez des dispositifs pour garantir un confort optimal à vos futurs locataires comme le chauffage, le chauffe-eau… Vous pouvez même mettre des décorations. En bref, tout ce que vous y ferez affectera l’intérêt des locataires à son égard.

Ensuite, il faut faire appel aux responsables pour les évaluations d’état des lieux imposés par la loi dans le cadre d’une location. Il s’agit des diagnostics de performance énergétique et de plomb ainsi que de l’ERNT. Les dossiers fournis ensuite doivent être joints au contrat de bail et présentés aux futurs locataires.

Déterminer le montant du loyer

À Lyon, les montants des loyers varient beaucoup pour un même type de logement et une même surface, en fonction de quartier où il est implanté.

Ainsi, il est conseillé de bien vous renseigner sur les tarifs en vigueur dans l’arrondissement où se trouve le bâtiment et aligner le loyer que vous proposez pour en tirer le maximum de profit et de rentabilité.

Par ailleurs, il est aussi essentiel de prendre en considération le public que vous visez avant de fixer le prix. Les appartements luxueux et très chers par exemple ne conviendraient pas à la plupart des étudiants.

Trouver les locataires

Quand tout est bien en place et en règle, vous pouvez partir à la recherche des locataires. Pour cela, parlez-en à vos amis et connaissances, publiez des annonces sur les réseaux sociaux ou encore dans les journaux.

Vous avez aussi la possibilité de vous tourner vers les agences de location physiques ou en ligne et y proposer votre logement. Dans ce cas, il y a généralement des sommes à payer (correspondant à une part du premier loyer).

Une fois que vous avez trouvé un ou des locataires qui vous conviennent, il faut procéder à la rédaction et la signature du bail. Les informations suivantes doivent y figurer : les noms et adresses actuels des deux partis, tous les détails concernant le logement à louer (type, surface vivable, état…), le loyer, la caution versée… Enfin, il est à noter que tous les dossiers de diagnostics doivent être joints au dossier de location.

Fermer le menu