Quels sont les différents types de placements immobiliers ?

Quels sont les différents types de placements immobiliers ?

Le placement immobilier est un moyen très rentable pour investir votre argent, que ce soit sur le court ou le long terme. Actuellement, les différents moyens d’investir dans ce domaine sont nombreux et les opportunités sont très diverses. Voici un tour d’horizon des différents types de placements immobiliers ainsi que les méthodes pour les réaliser.

Les différents types d’investissements immobiliers

Placements immobiliers résidentiels

Il s’agit d’investir dans des propriétés telles que des appartements, des logements pour vacances ou des résidences. Le principe de l’immobilier résidentiel est le suivant : une famille loue l’habitation pendant une période donnée, longue ou courte selon le contrat de location passé avec vous.

Les différents types de placements immobiliers
Investir dans des biens immobiliers en vue de les mettre en location

Investissements immobiliers commerciaux

Les investissements en immobiliers commerciaux concernent généralement les immeubles tels que les gratte-ciel et les bâtiments destinés aux bureaux. Ils sont loués à des entreprises qui vont vous verser des loyers après avoir passé un contrat de bail pluriannuel (dans la majorité des cas).

Investissements immobiliers industriels

Il s’agit d’entrepôts industriels que vous mettez en location à des entreprises en vue d’en faire des locaux de production ou de stockage. Ce type d’investissement est souvent une source de revenus importants, dans la mesure où la location se fait sur plusieurs années et le loyer est relativement élevé, surtout pour un local aménagé.

Investissements immobiliers au détail

Ce type d’investissement se compose des bâtiments destinés à être des centres commerciaux et des magasins de distribution en détail tels que des boutiques et des showrooms. Dans certains cas, le propriétaire peut également percevoir un pourcentage des ventes générées par les locataires afin de les inciter à garder les locaux dans un excellent état.

Investissements immobiliers mixtes

Il s’agit d’un type d’investissement qui combine deux ou plusieurs catégories citées plus haut. Pour cela, le bâtiment peut, par exemple, servir à la fois de local de stockage industriel sur certaines parties, et de magasin de vente sur d’autres tout en étant un appartement sur les étages supérieurs.

Les diverses méthodes d’investissement immobilier

L’immobilier pour sa résidence principale

L’immobilier en tant que résidence principale est sans doute l’un des meilleurs investissements à faire. Dans la plupart des cas, contracter un prêt bancaire s’avère obligatoire, vu que les apports personnels ne vont pas suffire à acheter une maison. Toutefois, l’investissement sera intéressant, puisque vous n’aurez plus de loyer à décaisser de votre compte tous les mois.

L’immobilier pour de l’investissement pur

L’investissement locatif est également une très elle option pour obtenir un complément de revenu régulier. Pour cela, les opportunités sont nombreuses en France, que vous décidiez de contracter un prêt bancaire ou que vous vous débrouilliez avec vos propres moyens pour obtenir votre local à louer. Une étude plus approfondie doit être faite, notamment sur la localisation du bâtiment et la viabilité du projet sur le long terme.

L’immobilier pour la défiscalisation

Investir dans l’immobilier peut être très avantageux, notamment d’un point de vue fiscal, puisque des dispositifs spécifiques proposent aux propriétaires des allègements ou des exonérations fiscales.

Par exemple, la loi Pinel permet un placement immobilier consistant à acheter un bâtiment neuf en vue d’être loué et obtenir ainsi une défiscalisation. Ce dispositif peut s’étendre sur 6, 9 ou 12 ans. Toutefois, l’investissement doit être situé dans une zone géographique éligible à la loi Pinel, la durée des travaux ne doit pas dépasser les 30 mois et la construction doit respecter des normes énergétiques très précises.

Les différents types de placement immobilier
Investir dans l’immobilier et profiter d’un dispositif de défiscalisation

La loi Malraux, quant à elle, offre une réduction d’impôts déduite du montant des travaux de restauration engagée. Le pourcentage varie selon plusieurs critères et se limite à un montant maximal de 100 000 € par an sur quatre années consécutives au maximum.

L’immobilier par l’intermédiaire des SCPI

Les SCPI ou Sociétés Civiles de Placement Immobilier sont des entreprises d’investissement collectif. Elles peuvent regrouper des personnes physiques ou des personnes morales ayant pour but d’investir dans un parc immobilier.

Ainsi, chaque membre possède des parts auxquelles les revenus seront proportionnels. Cette méthode permet à tout individu d’investir même une petite somme. Toutefois, les frais d’adhésion et de sortie de ce genre de groupement sont très onéreux.

Le crowdfunding immobilier

Il s’agit d’un concept relativement récent dans le domaine de l’immobilier. Il consiste à regrouper plusieurs particuliers dans le financement des promoteurs immobiliers en vue d’investir dans un programme de leur choix.

L’avantage de ce principe par rapport au SCPI est que les droits d’entrée sont très bas, mais cette mesure peut s’avérer risquée dans le cas où la plateforme n’est ni fiable ni sérieuse. Ainsi, il est important de bien vous renseigner sur ces critères avant de vous lancer dans le crowdfunding.

Enfin, cette méthode de placement permet également un retour sur investissement très rapide, variant entre 12 et 24 mois selon le projet.

Fermer le menu